Design Thinking ?

« Adieu la Technologie, bonjour l’Humain » 

Telle est l’approche du Design Thinking. Une approche de gestion innovative centrée sur l’humain, élaborée à l’université Stanford aux États-Unis dans les années 1980 par Rolf Faste. Une approche innovante, qui a su révolutionner les démarches d’élaboration et de suivi des projets.

Alors qu’est-ce que le Design Thinking ? Quels sont ses principes ? Comment cette méthodologie a transformé en profondeur certaines entreprises?

Le Design Thinking est une méthode de création qui se base principalement, et d’une manière itérative, sur les retours utilisateurs et les comportements de ceux-ci.

L’empathie, la créativité, la co-création, l’itération et le droit à l’erreur sont au cœur de cette méthodologie d’innovation.

« Before solving the problem right, make sure you are solving the right problem »

Plus concrètement, le principe général est de définir correctement, et le plus tôt possible, le problème que l’on cherche à résoudre – avant de le résoudre en proposant des solutions qui seront à la fois désirables, viables et faisables techniquement.

Ce nouveau phénomène, devenu aujourd’hui une méthodologie de référence chez les GAFA, n’est en réalité pas si nouveau que cela. L’idée du Design Thinking est en effet née dans les années 50, aux états-unis, lorsque le publicitaire américain Alex Osborn mis au point la méthodologie du « brainstorming ».

Il a ensuite fallu attendre les années 1980 pour avoir une définition exacte et une meilleure compréhension de ce concept grâce à Rolf Faste, directeur de la section Design Product de l’Université de Stanford.

Celui-ci a énuméré les 7 étapes du Design Thinking :

Définir , RechercherImaginer, Protyper, Sélectionner, Implémenter, Apprendre. Ces 7 étapes ont ensuite été réduites à 5, puis enfin à 3 plus récemment par Tim Brown, patron de la Société IDEO :

 1- Inspiration : Identifier une problématique et comprendre son environnement

 2- Imagination (ou Idéation) : Trouver le concept, l’idée qui permettra de résoudre la problématique

3- Implémentation : Concevoir la forme qui incarnera ce concept

Alors, Design Thinking, un concept à adopter de toute urgence par les entreprises ?

C’est la question posée par une partie des dirigeants et des managers de grandes entreprises.

Dans un monde qui exige de plus en plus d’agilité et qui met l’utilisateur au centre de ses préoccupations, les méthodes traditionnelles d’innovation et de conception ont montré leurs limites : coûteuses, pas assez agiles et fréquent effet tunnel.

Identifier rapidement des solutions viables est désormais un must-have pour les entreprises d’aujourd’hui. Le principe du Design Thinking permet de répondre à ce besoin. Il peut sembler chaotique à ceux qui l’explore pour la première fois, car il débouche sur des découvertes inattendues au cours du cycle de vie d’un Projet, mais cela permet d’aboutir à des résultats qui se démarqueront de manière significative d’ici la fin de cycle du Projet.

Plus tôt on inclut l’utilisateur dans le cyle de vie d’un projet, meilleurs seront les bénéfices à la fin de celui-ci. Certaines études affirment que si l’on améliore la fidélité des consommateurs de 5%, on peut s’attendre à une augmentation des bénéfices de 25% à 50%. 

“Ce n’est pas le travail des consommateurs de savoir de quoi ils ont envie. Le client est incapable de savoir qu’il veut quelque chose qui n’existe pas encore.” Steve Jobs

De nos jours, dans un contexte de concurrence jamais vue dans l’histoire du marché de consommation, les clients deviennent de plus en plus exigeants, et les expériences deviennent plus personnalisées et donc plus compliquées en conséquence.

Nespresso par exemple, avec ses capsules et son « club » de fidèles a su combler les attentes de ces nouveaux consommateurs. L’entreprise japonaise Paris Miki collabore – elle – avec ses clients pour personnaliser en masse leurs lunettes selon leurs exigences.
Le système Mikissimes Design System offre aux clients une « expérience d’exploration » à l’aide d’infographies prises en charge par une intelligence artificielle afin d’analyser les attributs distinctifs du visage de chaque client. Ces attributs sont associés à des adjectifs fournis par le client, et décrivent le style qu’il désire, tel que sportif ou élégant. Le système utilise ces informations pour concevoir, affiner et créer des prototypes virtuels de lunettes personnalisées, qui peuvent ensuite être produits en une heure.

Au vu de sa simplicité, de son agilité et surtout de son impact
sur les bénéfices et la réduction des coûts, le Design Thinking est devenu aujourd’hui une méthodologie utilisée fréquemment par les GAFA comme chez certaines startups – et elle peut s’appliquer dans la plupart des contextes, des produits aux services, du marketing et des médias au management.

Essayer, c’est déjà avancer !

Skander Oueslati, Production Manager chez Alenia Consulting 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Alenia Consulting RCS Nanterre 847 815 164 | Terms and Conditions

Adresse : 1 cours Valmy – La Défense 92800 Puteaux | Tél : 01 87 16 90 20

© 2019 Alenia.